Slide background

Le message

Le pardon et la joie

Malkah donne au spectateur nombre d’éléments d’histoire biblique. Il met en lumière l’étendue et la diversité des talents de David. Mais au-delà du David roi, guerrier et artiste, on découvre un David fragile, que l’on observe dans ses moments les plus obscurs, dans la part la plus sombre de son humanité.
Même au plus bas, David – comme chacun d’entre nous – est toujours relevé par Dieu. Un Dieu de tout pardon, un Dieu miséricordieux.

Ce spectacle renvoie chacun à une introspection sur sa propre vie personnelle, constituée de hauts et de bas. Et c’est en étant confronté à ses faiblesses que David redécouvre un Dieu de pardon qui annonce le Christ.
Le monde souffre d’un manque de pardon.
Dieu nous choisit et nous aime en dépit de nos faiblesses. Il nous guérit de nos blessures

Le message que David nous envoie, à 3 000 ans d’intervalle, est le suivant : personne n’est perdu, tout le monde peut être sauvé !
C’est cette bonne nouvelle, source de joie, que le spectacle annonce.

L'annonce de Jésus-Christ

D’autre part, si David est le personnage principal de Malkah, il serait incomplet de n’y voir qu’un spectacle sur la seule vie de David. David a été choisi par le prophète Samuel, conseillé par le prophète Nathan et a composé lui même des psaumes prophétiques…

Psaume 22 : « Pas un de mes os qui ne soit brisé … Ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement »

Le « fil rouge » de Malkah, ce sont les « prophètes », ces élus de Dieu qui, pendant 1000 ans, annoncèrent la venue du Christ. Le sous-titre initial du spectacle était d’ailleurs « Le roi David et le temps des prophètes ». Après Samuel, contemporain de David et qui l’a consacré au nom de Dieu, il y en eut une kyrielle d’autres, bien trop nombreux pour qu’on les fasse tous monter sur scène. Mais ces prophètes nous emmènent bien au-delà de la seule vie humaine de David.
David a cette clairvoyance d’entrevoir que quelqu’un d’autre va venir, et que cet autre sera Dieu (Psaume 110)… C’est la raison pour laquelle le spectacle continue après la mort de David.